• L'exil est un voyage au coeur de l'hiver ( RC ) - sur une photo de Thierry Azam

    photo: Thierry Azam

     

     

    Il y a quelque part,
    des coutures mouillées,
    qui suturent les failles
    qui nous viennent de l'extérieur.

    Celui-ci m'apparaît haché,
    griffé de traits
    qui brouillent au regard
    une partie de la vision .

    Des arbres dressés défilent rapidement
    opposés à la lumière , se frayant un passage
    avec difficulté ,         en flashes rapides,
    à la façon d'éclairs stroboscopiques .

    Si c'était une gravure,
    il y aurait de grandes zébrures
    sur toute la surface
    contredite par des traits noirs.

    Derrière la vitre du compartiment,
    c'est une forêt de bouleaux
    happée par la vitesse,
    aux habits , de blancs rayés

    Une cathédrale végétale,
    qui semble bouger ,
    et dont l'image se brouille
    un peu plus sur le verre.

    C'est aussi un all-over
    d'obliques blanches qui progressent,
    le pluie fouettant le train
    comme un sarcasme.

    La forêt n'en finit pas:
    elle se prolonge indéfiniment,
    comme ce qu'on imagine
    des étendues immenses de Sibérie .

    L'âme accrochée aux traverses,
    aux fils électriques qui dansent,
    et toujours le paysage fermé sur lui-même ;
    à la manière d'une palissade ininterrompue.

    On ne peut même pas
    s'accrocher aux barreaux :
    l'exil est un voyage au coeur de l'hiver,
                 et c'est une saison qui n'en finit pas.

    -


    RC - nov 2017

    « Mauvaise conscience - ( RC )Des grands serpents au jardin étoilé - ( RC ) »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :