• Au bord de l’aquarelle – (RC )

     

    aquarelle: William Turner – Venise

    -

    Les couleurs transparentes se posent,
    Et laissent les reflets en papier blanc,
    Il faut les contourner,
    Pour que la caresse de l’éclat
    De la lumière,
    Prenne tout son sens,
    Et que le ciel éblouissant,
    Se tienne à distance,
    Des  eaux tranquilles,
    Et des palais de Venise.

    Le coeur se serrerait
    A oublier ce paysage,
    Saisi dans un instant,
    D’un crépuscule,
    D’un soleil sanglant.
    Et le vent,
    Echappé d’une bouche noire
    Resterait palpable,
    Presque,
    Au dessus des navires,
    Approchant du port…

    Chaque détail, accrochant la lumière,
    Reste ici, inscrit
    Il traverse notre regard,
    Comme celui du peintre,
    Et nous parvient dans une aube nouvelle,
    Un coin de la mémoire,
    Une vague suspendue,
    L’ombre des pins,
    Superposée à elle-même,
    Lovée dans le perpétuel
    Mouvement du temps …

    …Au bord de l’aquarelle.

    -

    RC- janvier  2014

    aquarelle John Singer Sargent – Venise: Ponte San Giuseppe di Castello 1903

     
    « Arman et les nouveaux réalistes...Trois femmes à la fontaine – ( RC ) »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Décembre 2014 à 15:13

    Et nous parvient dans une aube nouvelle,
    Un coin de la mémoire,
    Une vague suspendue,
    L’ombre des pins,
    Superposée à elle-même,
    Lovée dans le perpétuel
    Mouvement du temps …

     

    De Turner à Sargent quel itinéraire de lumière

    2
    Dimanche 28 Décembre 2014 à 16:01

    Tout à fait, Tanagra --  et quels  maîtres  (  au niveau  de l'aquarelle en particulier,  puisque c'est  le sujet ici )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :