• dessin - Henri Matisse modèle de dos

    -

    Enroulée sur elle même,
    La ligne s'est mise à chanter,

    S'inscrire en spirales

    Sortir de la page,
    Partie au loin,
    Echappée avec Klee,
    En petits signes,
    Appuyés sur la couleur
    Pour y revenir,
    Encore plus libre,

    -
    En arabesques,
    Autour des odalisques.

    -
    Matisse,
    Joue de ce qui s'ouvre,
    Des bords des visages,
    Le dessin y invente,
    Un regard, un sourire,
    Une calligraphie du corps,
    - Il danse,
    En quelques traits posés
    Les échos de ses courbes,
    Et s'offre sur l'espace.

    -

    RC- janvier 2014

    -

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  •  

    La femme en bleu

    -

     La femme bleue
    Traverse notre vision,
    C'est une flamme d'azur,
    En simple papiers collés,
    -
    L'écho du ciel,
    S'y imprime,
    Dans des courbes
    Sans nuages,
    Et ses découpes,
    Ouvertes sur l'espace,
    Assemblent tracés et lignes.

    Ils se rencontrent,
    -
    Oiseaux dansants,
    D'un rêve assis.

    -

     

    RC - janvier 2014

     

    La femme en bleu

     

     

    Variation perso sur le "nu bleu", créé en face  de l'original, Fondation Beyeler, Bâle  -  décembre  2013

     

    -- voir aussi avec le même texte  le thème graphique développé avec le logiciel Harmony,  directement,  en ligne...

     

    -

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire


  •  

    peinture: Egon Schiele:  terrasses du Danube  avec vignobles

    peinture: Egon Schiele:                 terrasses du Danube avec vignobles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    -

    De vastes vents violents ont tourné le dos à la glace
    et j’ai été forcé de plisser les yeux.
    Sur un mur rugueux j’ai vu
    le monde entier
    avec tous ses vallées, ses montagnes et ses lacs,
    avec tous les animaux qui courent autour
    Les ombres des arbres et les taches de soleil
    m’ont rappelé les nuages.
    Je marchais sur la terre
    Et je ne ressentais rien dans mes membres
    je me sentais si léger.

    (trad  RC )

    -
    Hohe Grosswinde machten kalt mein Rückgrat
    und da schielte ich.
    Auf einer krätzigen Mauer sah ich
    die ganze Welt
    mit allen Tälern und Bergen und Seen,
    mit all den Tieren, die da umliefen -
    Die Schatten der Bäume und die Sonnenflecken erinnerten
    mich an die Wolken.
    Auf der Erde schritt ich
    und spürte meine Glieder nicht,
    so leicht war mir.

    -

    Egon Schiele  est, bien sûr, l’artiste expressioniste  autrichien bien connu, dont ce site propose  les oeuvres complètes…

    -

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires