• Traces de l'oiseau de passage

    sculpture: C Brancusi

    sculpture  C Brancusi

     

     

    -

     

     

    L'oiseau de passage

    Flèche  les pages

    Données  au vent.

     

    Il ne laisse trace,

    Que l'ombre fugace,

    Courant  sur le sol,

     

    Et les ruisseaux, les forêts,

    Oublient  tout de l'image,

    Car elle est sans mémoire.

     

    Elle ne s'accroche ,    qu'au temps,

    Celui de l'envol,

    Celui de      l'instant présent.

     

    Qu'importe     le nom des hommes,

    S'ils font de leur vie un envol...

    Ils s'accomplissent  autrement,

     

    Même sans graver leur nom dans l'histoire.

     

    -

     

     

     

    RC- août 2014

     

    « La muse endormie - ( RC )Notes finales pour une nature-morte »
    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :