• Peinture fraîche

                       Il a pensé qu'un peintre, s'il a fait passer dans son oeuvre, ne fut-ce que dans une seule toile, ce qu'il a vu, ce qui lui est arrivé, en regardant le monde, ou en regardant en lui le reflet réfracté, déformé, transformé du monde, est-ce qu'il est possible, jamais, de lui fermer les yeux ?

     

     

     

     

     

     


     Peinture fraîche

                          Son père continue pour lui, à travers lui, à travers ceux qui voient ce tableau, au delà de la mort, de l'oubli, son père continue de regarder cette lumière d'un midi d'août, une jeune femme qui rentre dans la maison, - dans sa vie- et le tremblemnt de l'air brûlant se confond avec le tremblement de la joie en lui ce matin-là, avec cette vibration paisible du bonheur à travers ses pensées et son corps.



    Texte  écrit par Claude Roy  extrait de Léone et les siens

    « les duos en peintureconsulter un autre site »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Août 2016 à 19:25
    Niala

    La voie du pinceau glisse

    de lin à l'autre

    sur les feuilles du carnet

    route ouverte

    N-L

     

    2
    Mardi 20 Septembre 2016 à 12:09

    merci bien, Niala ..!

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :