• le mur, selon Tàpies


    le mur, selon Tàpies

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Antoni Tàpies, Cruz y tierra, 1975

     

     

    Si tu dresses un mur de silence,

    que tu tentes d'effacer le langage,

    celui-ci resurgit un jour

    malgré les cicatrices.

     

    Certains ont gravé leur nom

    sur les murs des cellules.

     

    Il y a des lettres de sang

    et parfois des croix

    - autant de baillons

    sur des bouches qui hurlent encore -

     

    C'est un ensemble de métaphores,

    qui parle dans la matière:

    une matière crucifiée.

     

    Un autre Guernica,

    une autre façon

    de traduire l'oppression,

    dans les oeuvres de Tapiès .

    -

     

     

    RC-  avr  2020

    « Nôtre évêquedes couleurs que je n'aurais pu imaginer - ( RC ) »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :