• ------------------->

    Rembrandt.%2520Self%2520Portrait%2520at%2520an%2520Early%2520Age.jpeg

     

    Tout a un début, tout a une fin :
    Je n’apprendrai à personne
    Que, commençant par un beau matin
    d’été, on se retrouve vite à l’automne…

    Tu as beau tourner le miroir
    dans tous les sens
    Tu te vois entouré de noir :
    c’est une présence

    où le décor s’engloutit
    dans un incendie sans flammes :
    c’est peut-être ce qui embellit
    une partie du drame ….

    Rembrandt.%2520Self-Portrait%2520with%2520a%2520Gold%2520Chain.JPG

    Ce n’est pas ce que tu imagines :
    Il ne suffit pas de déchirer les feuilles
    du magazine,
    pour faire de ton image, le deuil.

    Dans cet incendie froid,
    cette glace limpide,
    que la glace soit à l’envers, à l’endroit,
    ton visage reste le même, couvert de rides.

    Rembrandt.Self%2520Portrait%252C%2520.jpg

    Ce portrait trompeur
    cette peau flasque ,
    supportant son poids d’heurs :
    c’est un masque

    dont jamais tu ne te défais   :
    tu ne peux le déchirer :
    c’est un auto-portrait
    qui ne fait qu’empirer .

    Il n’y a pas de camouflage
    dans les peintures de Rembrandt,
    mais seules ,  les marques de l’âge
    – quelque peu discordantes .

    Rembrandt.Self%2520Portrait-1.jpeg

    Et un jour la mort,
    ( qui jouait la patience ),
    s’extrait soudain du décor…
    – en toute innocence…

    Elle, qui restait discrète, enfin
    prend toute la place :
    Du miroir sans tain,
    ton image s’efface…

    RC- avr 2016

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •                                   

    une naissance en peinture - ( RC )

      peinture:       Richard Diebenkorn    Coffee  

     

    Vêtue d'inachevé,

    ce n'est pas ton visage

    qui émerge de l'eau,

    et ton rire blessant la toile .

     

    Ta peau est fluide,

    et personne n'écope,

    les éclaboussures

    étoilant ta robe .

     

    Tu émerges juste de la couleur :

    Il suffirait de presque rien,

    pour que tu retournes

    dans l'anonymat

     

    .... - te diluant dans les glacis,

    et les coulures ,

    dissimulée par les larmes,

    de la peinture:

     

    Celle-ci n'est pas sèche , et colle encore aux doigts.

    Il y a, sur eux    

    comme une saveur marine...

    teintée d'essences :

     

    C'est une apparition :

    -       sous les pinceaux,

            j'assiste

            à ta naissance .

     

     

    - RC - avr 2016

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires